Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Handicap/autisme/marie le Bihan
  • : espace de réflexion, d'information,de diffusion,des liens sur l'handicap,l'autisme,la scolarité des enfants handicapés, les loisirs des personnes handicapées
  • Contact

AURELIEN

l'ouvrage aurélien est disponible par correspondance

il peut être un support de sensibilisation à l'autisme à l'intention des enseignants, je propose des lectures sur le Finistère.

 

Recherche

AGENDA

 Manifestations dans le Finistère

 
Commission "école handicap"
l’ADAPEI du finistère pour tous les parents 
en intégration ordinaire
( CLIS/ UPI/ intégration scolaire  avec ou sans AVS).

des rencontres sur Brest, Landerneau, lesneven

     Commission autisme

 

 

 

 


 

Archives

Handicap/scolarisation

 

 

 

Articles Récents

Pages

17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 09:15

Article du Ouest france samedi 17 avril 2010

 

 

L'importance des CLIS , témoignages

 

« Initialement, pour mon fils, je voulais une classe ordinaire. Pour qu'il prenne ces enfants comme modèles. » Cécile Jégou, de Brélès, est la mère d'Hervé. Souffrant de troubles cognitifs, il a été diagnostiqué autiste. Il a effectué un an dans une classe ordinaire, aidé par une auxiliaire de vie scolaire (AVS) à temps plein. Une expérience malheureuse. « Il a perdu en autonomie. Quand l'AVS n'était plus là, il ne savait plus quoi faire. » L'année dernière, Hervé, déprimé, n'était plus scolarisé.

« Il a grandi »

Cette année, à 11 ans, il étudie dans la Clis « troubles de la personnalité » de l'école de Kerhallet, à Brest. « C'est le jour et la nuit. Il est bien intégré. Le soir, à la maison, je n'ai plus à gérer des troubles du comportement. Finies les idées noires, les envies de suicides. Il est en paix. » Le fait d'évoluer aux côtés d'autres enfants qui ont des difficultés comme lui, l'a rassuré. « Il ne se sent plus isolé. » Il a fait des progrès. « Il a grandi ».

 

 

Cathy Balcon est mère d'Héliaz, 10 ans, trisomique 21. Ils habitent Plouguerneau. Pour la deuxième année, son fils est scolarisé dans la Clis de Ploudalmézeau. Là aussi, l'expérience en classe ordinaire avec AVS s'est mal déroulée. « Il y a eu conflit avec l'institutrice. Mon fils a terminé l'année sous les meubles de la classe ! En Clis, ça se passe super bien ! Il a beaucoup progressé en lecture et écriture. Et même en maths. Il veut aller à l'école le dimanche ! »

 

 

Parc cet article, on peut constater que des clis sont bénfiques pour certains enfants porteur d'un  handicap


Cest un abus de Droit que de les soustraire de leur orientation établie lors du PPS projet personnalisé de scolarisation , si ils ont une orientation clis c'est que cela correspond à un besoin, les soustraire à ces dispositif  peuvent conduire à des conséquences psychos- sociaux..

 

Ce n'est n'est pas enlevant les moyens, en compensant par des AVS non formés que l'on résoudra  la scolarisation de tous nos enfants handicapés, il faut des enseignants spécialisés formés qui proposent des adaptations pédagogiques.conforme au BO 31 du 27 août 2009

La scolarisation avec une AVS pour certains enfants montre des limites, le terrain reste résistant, car les moyens restent précaires, pas de professionnalisation des AVS, des effectifs de classe de plus en plus saturés.


Nous avons parents besoin de ces classes d’inclusion scolaire pour éviter pour certains enfants porteur d'un handicap la souffrance en classe ordinaire.

 

Rappel Bulletin officiel n° 31 du 27 août 2009
1 - Scolarisation dans un dispositif

Dans un certain nombre de cas, l’élève handicapé qui fréquente une école ne peut pas tirer pleinement profit d’une scolarisation complète en classe ordinaire parce que les conditions d’organisation et de fonctionnement de ces classes sont objectivement incompatibles avec les contraintes qui résultent de sa situation de handicap ou avec les aménagements dont il a besoin. Il peut également avoir besoin de façon récurrente, voire continue, pour réaliser les apprentissages prévus dans son projet personnalisé de scolarisation, d’adaptations pédagogiques spécifiques liées à sa situation de handicap, qui lui permettent de construire peu à peu les compétences visées.

 

Cette situation peut amener la C.D.A.P.H. à proposer à cet élève une orientation vers une CLIS, dispositif collectif de scolarisation installé dans une école élémentaire ou maternelle. Cette orientation est prononcée pour faciliter la mise en oeuvre du projet personnalisé de scolarisation ; il ne peut s’agir d’un simple sas entre la scolarisation en milieu ordinaire et une scolarisation en unité d’enseignement.

Donc les clis répondent bien a un besoin de certains enfants porteur d’un handicap,


petit RAPPEL définition du handicap de 2005,

 

L’article 2 déclare que « constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou trouble de santé invalidant ».

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires